Costa Rica : Dans la valise

Costa Rica : on fait sa valise

Pour faire sa valise, il y a plusieurs écoles !
Ceux qui se prennent la tête #ouhlalailfautrienoublier
Ceux qui s’emballent #t’enatropprisgros
Ceux qui sont vraiment très détendus #batlesc*tactac

Pour trois semaines, trois slips et deux tee-shirt c’est large non ? C’est toi qui voit chéri.

Ici dans le Bazar, il y a deux écoles (rayez les mentions inutiles), et un point commun : on aime pas être chargés ! #ouhlalatactac

Évidemment, faire sa valise dépend de beaucoup de paramètres, dont la plupart relèvent du bon sens, on vous l’accorde. Alors, dans le désordre, et de manière non exhaustive :

  • le type de valise. En gros, soit tu la traînes, soit tu la portes, et forcément quand tu l’as sur le dos, mieux vaut faire l’impasse le 2e paréo, la 4e paire de chaussures et le 6e short. Si si, vous savez  … Tout ce qu’on prend juste au cas où !
  • la durée du voyage
  • la saison
  • le nombre de bagages autorisés. Oui oui les deux radins là bas dans le fond, on vous a vu … Et comme on vous comprends d’ailleurs ! 🙂
  • le format du voyage. Il est où le backpack ? Dans la voiture ? Sur le dos ? Ou dans la chambre d’hôtel ?

Donc, parlons peu mais parlons bien …

Sac à dos Costa Rica 

faire sa valise

Avant de faire sa valise, on réfléchit ! Au moins un tout petit peu. Croyez nous, ça a beaucoup d’avantages. Les deux principaux :

  • ne pas courir partout la veille au soir pour aller chercher ce truc que vraiment il faut prendre,
  • et éviter la surcharge.

La technique de Madame : tout noter, plus ou moins par catégorie, assez longtemps à l’avance. Au fil du temps, la liste s’équilibre et se précise. On coche deux fois : une fois quand on l’a, et une fois quand c’est dans le sac.

Pour ceux qui suivent, celle qui angoisse à l’idée d’oublier quelque chose, c’est elle.

Comment on se décide ?

Le mieux, c’est de trouver un équilibre entre les impératifs climatiques, les activités prévues et son taux de flexibilité sur le “styyyle ma chériiiie”.

C’est important de garder à l’esprit qu’une majorité de destinations permettent de toute manière, à un moment ou un autre, de trouver sur place quelque chose qu’il manque. Pas de panique donc. Et par expérience, toujours avoir un pull, toujours.

Dans notre cas précisément :

Climat tropical, chaud, humide, et même probablement (très) pluvieux (parfois). Hummm, so moite. Avec aussi des coins en altitude plus frais. De belles ballades en perspective, dont beaucoup en forêt, et la plage.

Dans ces conditions, le vrai chic ce sera d’avoir une tenue appropriée, et tant pis pour le reste.

Verdict : léger, fluide, avec pantalons et manches longues. Un pull, un vêtement de pluie, des chaussures de marche et un maillot de bain.

Attention aux pluies torrentielles VS le sac à dos… #tonpolailaimepasl’eau

La valise

Liste packing costa rica

Nos petits conseils

A ne pas oublier

Faut-il reparler des éternels et indispensables passeport, copie des papiers, billets, et diverses réservations ? C’est fait 🙂

Sinon, après avoir lu plusieurs blogs qui abordent le sujet et d’après notre expérience, quelques indispensables :

  • La serviette en microfibre qui est légère, compacte et qui sèche vite. La serviette qui va bien quoi …
  • Lampe de poche
  • Crème solaire (où que vous alliez d’ailleurs, c’est votre peau, et vous n’en avez qu’une)
  • Une bouteille isotherme pour avoir au moins une goutte d’eau fraiche dans la journée
  • Des sacs étanches.

Pour voyager léger

Pour en prendre le moins possible, les quelques astuces testées et approuvées :

  • laver sur place
  • acheter certaines choses sur place. Que tu portes après, OK. Mais on notera néanmoins l’effet placebo.
  • miser sur les produits “multi-usages” : ça marche avec l’huile d’amande douce qui peut servir de démêlant, d’après soleil et de démaquillant si besoin ; avec le grand foulard qui peut faire paréo ; et il existe même des savons multiusage qui font shampoing, gel douche, liquide vaisselle et lessive (le bon savon de Marseille aussi !)

Pensez bien que ce qui peut vous sembler indispensable ne le sera pas pour quelqu’un d’autre et inversement…

Et nous, on espère n’avoir rien oublié ! 🙂 Si vous pensez que si, dites-le nous !

A très bientôt,
Les deux du Bazar


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :