Test de la liseuse KindlePaperwhite Amazon

La liseuse

Il y a 6 mois, j’ai reçu en cadeau pour mon anniversaire un petit appareil étrange et mystérieux qui allait bientôt devenir (presque) un incontournable au quotidien.

Avant d’y passer, je dois bien avouer qu’on pouvait me ranger aisément dans la catégorie des sceptiques récalcitrants à tendance liseusophobe.

Avis sur la liseuse Kindle Paperwhite. Les gens sont d'abord résticents ...

Voilà ce que plusieurs personnes m’ont répondu quand je leur ai fièrement parlé de mon cadeau d’anniversaire. Et je leur pardonne volontiers, moi aussi j’ai pensé ça pendant longtemps. Mais en même temps, force est de constater que l’idée avait aussi fait son chemin.

Parce que plus le temps passe, et plus on en croise, des gens qui se sont mis à la liseuse. Et aucun ne m’a dit qu’il le regrettait. Résultat, je suis vraiment conquise, et j’avais envie de vous faire part de mon expérience.

 


FEMME QUI LIT…


 

Le livre, c’est d’abord un objet qui a toujours fait partie de mon quotidien.

Les livres, on les côtoie obligatoirement à l’école, avec plus ou moins de plaisir d’ailleurs, et puis peut être aussi à la maison pour certains. Dans ma famille, il y a toujours eu des livres, beaucoup de livres.

C’est donc tout naturellement qu’ils m’ont accompagnée lorsque j’ai emménagé à Paris dans un minuscule studio il y a 8 ans, et la bibliothèque qui va avec aussi : c’est vous dire à quel point c’était une évidence pour moi.

Mais le livre n’est pas qu’un objet, il est aussi ce qu’il contient. Lire, c’est s’identifier, se construire, aiguiser son imagination, son sens de la réflexion, c’est découvrir, échanger, partager. Bref, honnêtement, ça rend heureux.

Étrange de commencer par parler de son rapport au livre avant d’aborder le sujet de la liseuse, n’est-ce pas ? Là où je veux en venir, c’est que faire le choix de l’un n’implique pas de tirer une croix sur l’autre !

Sans transition … passons à ce que vous vous demandez certainement.

 


EST-CE QU’ON FAIT DES ÉCONOMIES ?


 

C’est souvent la grande question de ceux qui réfléchissent à investir dans une liseuse … Nous les premiers, on y a pensé. La réponse comporte un “mais”, donc elle mérite une partie entière à elle toute seule.

Avant d’aborder le sujet, il faut prendre en compte le fait qu’on ne fréquente pas du tout les bibliothèques … Et pour ce qui est de la balance achat/emprunt, c’est un autre débat, qui a toute sa raison d’être mais qui n’aura pas lieu ici aujourd’hui !

Autre élément important, nous sommes des adeptes de la seconde (troisième ? quatrième ?) main en ce qui concerne l’achat des livres. L’occasion ne nous fait pas peur, bien au contraire.

A titre d’exemple, notre dernier panier chez Gibert nous est revenu à une trentaine d’euros (pour 6 livres – 1 neuf et 5 d’occasion). Verdict pour les mêmes livres sur la Kindle : 51,95€. Soit presque 20€, c’est tout de même une somme. De ce point de vue, vous l’aurez compris, nous ne faisons pas d’économies.

Mais (le voici, le fameux “mais”) il est tout à fait possible de lire aussi à bas prix sur une liseuse.

Lire a bas prix avec la liseuse Kindle Amazon Paperwhite

  • Premier conseil

Dans la section “boutique” de la Kindle, pensez à aller faire un tour dans les sections “Offre éclair du jour” et “Promos du mois”, où les réductions sont parfois vraiment hallucinantes.

L’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, de sortir un peu de son type de lecture fétiche et d’explorer de nouveaux horizons, ça fait toujours du bien d’avoir un peu de curiosité.

  • Deuxième conseil

Amazon Prime permet d’emprunter les ouvrages, tout simplement ! Je n’ai personnellement jamais testé cette fonctionnalité, mais sachez en tout cas qu’elle existe. Il faut néanmoins être abonné à Prime, donc le coût n’est pas nul.

  • Troisième conseil

N’ayez pas peur du domaine public ! C’est à dire des oeuvres libres de droits, et donc téléchargeables gratuitement (et légalement) : à vous les grands classiques !

Ça vous parait poussiéreux ? Voici une petite sélection personnelle :

  • Alice’s Adventures in Wonderland, Lewis Caroll
  • A Christmas Carol, Charles Dickens
  • Le chien des Baskerville, Richard Conan Doyle (Si, si ! Sherlock Holmes !)
  • Notre Dame de Paris, Victor Hugo
  • La métamorphose, Franz Kafka
  • Dracula, Bram Stoker
  • L’île mystérieuse, Jules Verne
  • The war of the worlds, Herbert Georges Wells
  • Les Contes des mille et une nuits
  • The portrait of Dorian Gray, Oscar Wilde

Certaines éditions proposent un format qui ne reprend pas l’oeuvre intégrale, à vérifier avant le téléchargement donc.

Pour en revenir la question initiale, fait-on des économies ? Pas vraiment, pas tous. Si c’est cette raison qui vous pousse à vous tourner vers la liseuse, vous n’y trouverez votre compte que de manière très relative et inégale en fonction de vos habitudes de consommation.

 


CE QUI FAIT FLOP


 

  • La fin du libertinage littéraire

A moins que je lui prête la liseuse, Monsieur ne lira pas ce livre que j’ai adoré … Sauf, si on le rachète en version “physique”. Vous avez compris l’idée : l’œuvre ne circule plus. C’est mon plus grand regret en ce qui concerne la liseuse…

Prêt de livre et lecture a bas prix avec la liseuse Kindle Paperwhite Amazon

J’ai peut être loupé un épisode ou une fonctionnalité, mais il me semble bien que non, les versions numériques ne s’échangent pas non plus. En tout cas pas de manière simple et acceptée par l’appareil.

En un sens, je peux le comprendre. Mais c’est une pratique très largement répandue avec le papier, et personne ne va aller vérifier à qui, quand, et pourquoi vous avez prêté votre livre, alors finalement, pourquoi pas en version numérique ?

  • Brouillage spatio temporel

J’ai plus de mal à visualiser où j’en suis exactement dans le livre… Le texte ne s’affiche pas par page, mais par “section”, et c’est le pourcentage lu qui s’affiche.

Alors d’accord, 25% c’est un quart du livre, 35% un chouilla plus qu’un tiers, etc. etc. … Mais c’est plus frustrant que de constater que “Merde alors, le dénouement approche !

 


CE QUI EST TOP


 

  • Sa mobilité

Sa taille, son poids, sa robustesse et sa capacité de stockage en font clairement son meilleur atout, que ce soit au quotidien ou en voyage. Vous pouvez désormais emporter avec vous 6 mois de lecture où que vous soyez, et sans que ça pèse 18kg.

Quid de la batterie ? Elle tient très longtemps ! La recharge tient entre deux et trois semaines.

  • Les fonctionnalités bien pensées

Wifi pour les téléchargements, taille de caractères modifiable, rétroéclairage et ajustement de la luminosité … Autant de fonctionnalités à la fois pratiques, bien pensées et accessibles. L’utilisation de l’appareil est intuitive et vraiment facile.

Le petit plus ? Les étourdis apprécieront d’ouvrir leur “livre” toujours à la bonne page !

Les fonctionnalités de la Liseuse Kindle Paperwhite Amazon

  • L’ergonomie

C’est un objet agréable à manipuler et à utiliser. L’écran est d’une taille suffisante, et il a un aspect “mat” qui donne presque l’impression de toucher une feuille de papier. Je peux lire plusieurs heures sans qu’un tiraillement ou un mal de tête ne pointe le bout de son nez. De ce côté, on peut dire que c’est une belle surprise !

  • Cerises sur le gâteau

Dans la série des trucs biens sur lesquels il n’y a pas vraiment besoin de s’étendre :

  • Lire dans dans le lit en pleine nuit sans réveiller personne
  • La lecture reste anonyme : vous pouvez vous laisser aller à lire Fifty Shades dans le métro sans être embarrassé(e)
  • Aussitôt vu, aussitôt lu ! L’achat d’un livre se fait avec une rapidité absolue : en 30 secondes, il vous attend sagement dans votre bibliothèque virtuelle
  • Minimaliste friendly. Avoir une liseuse est un gain de place énorme …

Vous l’aurez compris je pense, je suis vraiment très contente de ma liseuse ! Je trouve que c’est un objet vraiment pratique, et un bon compromis pour ceux qui bougent beaucoup. A mon avis, chacun peut y trouver son compte et c’est un investissement qui vaut le coup.

Cependant, il est clair que je ne renoncerai pas au livre papier. Parce que j’aime ça, parce qu’on m’en prête, parce que j’aime en offrir, et surtout parce que je ne renoncerai pas au plaisir de flâner dans les rayons des librairies.

Le papier a encore de beaux jours devant lui, et c’est tant mieux !

A très bientôt !
Celle du Bazar


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :