Revue sur livre Les derniers jours de nos pères, Joel Dicker

Les derniers jours de nos pères

LES DERNIERS JOURS DE NOS PÈRES
– Joël Dicker

Nos avis sur le livre Les derniers jours de nos pères de Joel DickerQuatrième [Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre: créer une branche noire des services secrets, le Special Operation Executive (SOE), chargée de mener des actions de sabotage et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies et dont les membres seraient issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors.

Quelques mois plus tard, le jeune Paul-Émile quitte Paris pour Londres dans l’espoir de rejoindre la Résistance. Rapidement recruté par le SOE, il est intégré à un groupe de Français qui deviendront ses compagnons de cœur et d’armes. Entraînés et formés de façon intense aux quatre coins de l’Angleterre, ceux qui passeront la sélection se verront bientôt renvoyés en France occupée pour contribuer à la formation des réseaux de résistance. Mais sur le continent, le contre-espionnage allemand est en état d’alerte…

L’existence même du SOE a été longtemps tenue secrète. Soixante-cinq ans après les faits, Les Derniers Jours de nos pères est un des premiers romans à en évoquer la création et à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l’Angleterre de Churchill.]


Vous connaissez certainement cet auteur pour son immense succès La vérité sur l’affaire Harry Québert, un succès d’ailleurs justifié ! Mais sachez que Le Livre des Baltimore est le coup de coeur du Bazar … Nous en parlerons plus tard, revenons à nos moutons.

Oui, vous trouverez (un peu) de ce qui est vendu par ce quatrième de couverture (étonnant ? racoleur ? mal choisi ?) à l’intérieur du livre … Mais si ce résumé de roman d’espionnage sur fond de deuxième Guerre Mondiale vous excite, passez votre chemin, parce que son intérêt n’est pas là. La preuve en est dans le virage absolument inattendu qu’il prend, si bizarre à première vue, et pourtant si logique lorsqu’on referme le livre. Passé l’étonnement, qu’est ce qu’il est bien ce roman…! On y retrouve une plume assurée et franche, une histoire touchante et humaine. La Seconde Guerre Mondiale, la Résistance, le contre-espionnage ne sont qu’un fil rouge, des éléments de décor, où une histoire bien plus profonde prend place. Il s’agit d’attachement, de courage, de loyauté, d’amour aussi, d’incompréhension, de déception, de construction, de choix, de risques, de liens … Ce qui fait la richesse de ce roman, ce sont bel et bien ses personnages.


2 commentaires

    • unbazarpourdeux dit :

      Bonsoir Julie ! Merci pour ton petit mot 🙂 On te conseille vraiment Le livre des Baltimore qui est excellent, et bien sur la Vérité sur l’affaire Harry Quebert qui est un livre très prenant ! A très bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :