Magical Highlands

Ces Highlands d’Écosse sont une sorte de monde sauvage, rempli de rochers, de cavernes, de bois, de lacs, de rivières, de montagnes si élevées que les ailes du diable lui-même seraient fatiguées s’il voulait voler jusqu’en haut.

Sir Walter Scott

C’est l’histoire de deux amis qui s’aventurent en Écosse. Ça débute par une envie de nature et de randonnée, et ça se termine en joli roadtrip. Cette histoire s’appelle Magical Highlands. Il y a de l’air et de l’eau, des parfums et de la lumière, du bitume et de la terre, il y a du silence, de l’espace, des légendes …
Il y a aussi du whisky, des midges et deux pneus crevés, mais ça c’est une autre histoire !

Revenons donc à nos moutons, et sachez qu’en Écosse, il y en a beaucoup !

Ce que je retiens de notre petite virée, c’est sa magie. Une nature omniprésente, parfois mystique, parfois accueillante, parfois imposante … La région  se prête tout particulièrement aux roadtrip, et aussi bien sur aux randonnées.

Nous avons tenté de concilier les deux sur notre parcours.

L’itinéraire

Cet itinéraire nous a semblé plutôt logique et regroupait la majorité des endroits qu’on souhaitait visiter.

Dans la pratique, et sur 5 jours, il était bien trop ambitieux ! Le trajet permet de faire un bon petit tour. En contrepartie, nous avons du nous contenter d’une ou deux petites rando par jour, et les arrivées à l’hôtel se faisaient entre 22h et 23h … frustrating.

Pour plus de confort et surtout, si vous voulez passer plus de temps à l’extérieur que dans la voiture, prévoir plutôt entre 8 et 10 jours.

Jour 1 The Devil’s Pulpit et Glencoe
Partis de Glasgow en tout début d’après midi, nous avons pris la route avec un premier stop à une petite demi-heure environ pour aller tenter l’aventure du Devil’s Pulpit. Pour y accéder, on se gare un peu plus loin, et on longe la route avant d’emprunter un chemin certes balisé, mais pas vraiment ouvert au public.
The Devil’s Pulpit est abrité dans le plus petit Glen d’Ecosse, une sorte de gorge que l’on peut longer jusqu’à apercevoir la fameuse pierre rouge en contrebas. La descente est possible, elle est raide et très glissante, avec une dernière « marche » plutôt haute (si, si, à se demander comment on va réussir à remonter) mais le lieu en vaut vraiment l’effort ! En bas, c’est tout simplement irréel …
Pour les fans d’Outlander : c’est à cet endroit que Dougal fait boire à Claire l’eau de la rivière qui passe par là dans la saison 1.

Nous sommes repartis ensuite en direction de Glencoe pour une randonnée sur les Three Sisters. Le soleil est avec nous … Restez immobile rien que qu’une seule minute, et ce sont mille ombres et lumières qui viendront danser sous vos yeux.

Jour 2 Skye
Premier arrêt à Portree, un joli petit village en bord de mer avec ses belles façades colorées, à l’heure du déjeuner. Déjeuner que nous avons pris sur la petite plage, face à la mer et au soleil. J’en profite ici pour dire que nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie lors de nos ballades. Sur la route oui, un peu, mais jamais dehors : une belle surprise donc !

Un mars, et ça repart. Ensuite, on s’est lancés dans l’ascension vers Old Man of Storr, un immense monolithe, incontournable de l’ile. On se gare sur la route, derrière toouuuutes les autres voitures, et ensuite c’est parti ! Ça grimpe raide dès le début, et de bonnes chaussures sont conseillées, surtout une fois la clôture passée. Avant cela, le chemin est plutôt net et facilement praticable, mais après … C’est du chemin de montagne, en « escalier ». Pas très agréable à monter, mais la vue est à couper le souffle ! Et à l’arrivée, tous nos efforts sont récompensés 😉

Au retour, petit stop à Talisker, distillerie de l’Ile de Skye.

Jour 3 Côte Nord
Le jour 3, c’est le jour du pépin. Tout avait bien commencé jusqu’à ce que … Crac. Petite sortie de route, pchiiiiiit, pneu crevé. Pas de soucis : « Thirty five minutes, and back on the road ». Encourageant non ?

Oui mais en fait le deuxième pneu du côté gauche était crevé aussi … Au total c’est plutôt « Two hours and back on the road ». Évidemment, plus de peur que de mal, et surtout, deux heures en soit c’est rien du tout.
Sauf que … Deux heures c’est le temps d’une rando qu’on a finalement passé assis comme deux idiots au bord d’un point d’eau en attendant la réparation. Et surtout, c’était l’un des jours les plus chargés au niveau de la distance à parcourir. On a donc repris la route jusqu’à Strathy Point, en prenant le temps tout de même de faire une belle petite ballade dans l’après-midi.

Beaucoup de fatigue et de tension à l’arrivée à l’hôtel, immédiatement apaisées par la beauté du lieu.

Jour 4 Loch Ness
Journée spécial touristes ! Au programme : Urquhart Castle et croisière sur le Loch Ness.

Jour 5 Retour à Edimbourg
Pas vraiment de stop ce jour-là, nous avons roulé tranquillement en profitant du paysage et en faisant quelques pauses dans des endroits qui nous ont plu avant de rendre la voiture à l’aéroport d’Edimbourg.

Les loupés … Parce qu’ils n’étaient pas prévu au programme ou par manque de temps :

  • Glenfinnan Viaduct, aka le superbe viaduc traversé par le Hogwarts Express, direction Poudlard
  • Les Fairy Pools de Skye
  • Callanish Standing Stones
  • Smoo Cave à Durness
  • Un vrai stop à Dunfermline pour admirer le pont
  • Rosslyn Chapel

Ça fait donc au moins 6 bonnes raisons de retourner dans les Highlands !

Infos pratiques

Location de voiture

Chez Arnold Clark, une Toyota compact 5 portes, 5 jours pour 288£ (comprenant le retour de la voiture à l’aéroport, le conducteur additionnel et l’assurance tout risques), soit un prix beaucoup plus attractif que certains loueurs européens bien connus.

Comme je le disais plus haut nous avons un petit incident avec la voiture, les réparations ont été entièrement prises en charge par un garagiste local en lien direct avec le loueur, pas de mauvaise surprise. Le plus gros challenge a été d’avoir assez de réseau pour appeler l’assistance !

Préparation du voyage

Je vous invite à visiter le très bon site internet Visit Scotland très complet en français, qui donne des idées d’itinéraires, de randos, et propose aussi les réservations d’hébergements (hôtels, auberges, B&B – pages dispos en anglais). Vous pouvez également les suivre sur Facebook, via leur page hyper bien animée ! Pour préparer votre séjour et saliver devant les photos, c’est l’endroit idéal 🙂

Le budget

Budget détaillé séjour en Ecosse

 

One last tip

Dans les Highlands, ça ne capte pas bien, voire pas du tout ! Emportez une carte routière au cas où, et si vous utilisez GoogleMaps comme nous, pensez à charger votre itinéraire tant que vous avez encore un peu de réseau.

Et la conduite ?

Très honnêtement, rien d’insurmontable. Oui, il faut un temps d’adaptation, et oui, un petit pépin ou accrochage n’est pas impossible. N’ayez pas peur ! OK, la conduite à gauche ajoute un stress supplémentaire… mais cela ne doit pas vous empêcher de partir à l’aventure ! Les routes sont plus abimées et les panneaux de circulation moins nombreux qu’en France, be careful baby. La petite surprise pour les deux citadins que nous sommes : les routes à une voie. Une seule voie pour tout le monde, et des passing place qui permettent de se croiser.

Places to stay

  • Salmon Landings : mention spéciale pour le lieu ! Mi hôtel/mi B&B, situé à Strathy Point, tout au Nord des Highlands, au bord d’une falaise surplombant la mer. Splendide …
  • Loch Maree : un bel hôtel au style très Scottish, et surtout, le personnel d’une extrême gentillesse. Situé au bord d’un lac, autant vous dire que les midges sont dans la place elles aussi … Mais elles vont se coucher avec le soleil.
  • Camping Pod Heaven : pas du tout le même style, ici on dort dans des petits pod en bois sur des matelas posés à même le sol. Atypique, pas cher, les propriétaires sont très avenants et l’endroit est vraiment calme !

#pourlapetitehistoire le kilt est le plus beau costume des écossais. Il est porté pour les cérémonies importantes, les fêtes traditionnelles et les fêtes de familles, parfois les funérailles. C’est le garagiste qui nous l’a expliqué. Et la légende de ce qui est porté (ou pas) sous le kilt ? « As true as the Lochness legend » nous a-t-il dit. Le doute est donc permis … 😉

A très bientôt,
Celle du bazar

Pssstt : avant de partir en roadtrip on est passé par Edimbourg et Glasgow !


4 commentaires

  1. Cindy dit :

    Quel beau périple l’Ecosse, en plus vous avez eu la chance d’avoir un peu de soleil et de voir « Old man of stor » dégagé, nous c’était tout dans le brouillard!! Les photos sont vraiment sympas!!

    • unbazarpourdeux dit :

      Merci beaucoup Cindy ! Effectivement on a eu beaucoup de chance avec le temps une fois sur place. Il faudra y retourner pour le voir sous le soleil 🙂 A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :