Astuces zéro déchet

Réduire ses déchets sans stresser

Avant pour nous, “réduction des déchets“ ça rimait avec “galère”, “contrainte”, “organisation militaire”, “impossible”, “prise de tête”, “perte de temps monstre”, on en passe et des meilleures.

Astuces zero déchet

Et on peut même vous avouer un peu honteusement qu’on était les pros de la tonne de déchets. Les fainéants du tri, les loosers de la poubelle, les James Bond de l’emballage. Et pour tout vous dire, on est encore loin d’atteindre un niveau satisfaisant…

Mais plus le temps passe et plus on fait attention, plus on apprend à s’organiser, et plus on prend conscience qu’en fait “réduction des déchets” ça rime avec “nécessité”. Non seulement c’est vrai, mais en plus c’est important. Alors on voulait vous en parler !

Bien sûr nous ne sommes pas parfaits en la matière, nous avons encore beaucoup (vraiment beaucoup) de chemin à parcourir, et ce qui suit va peut être sembler ne relever que du bon sens pour certains d’entre vous. L’idée ici, c’est de vous faire part de nos impressions et des petites choses toutes simples qu’on a trouvé pour avancer.

 


LE ZÉRO DÉCHET, QU’EST-CE QUE C’EST ?


 

Il est très probable que vous en ayez déjà entendu parler. Peut-être que comme Madame, c’est votre collègue qui vous en a parlé, ou que comme Monsieur, c’est Madame qui vous en a parlé après que sa collègue lui en ai parlé. Vous nous suivez ?

Pour faire simple, le zéro déchet (ZD pour les intimes), c’est un processus pluriel visant à repenser la gestion des déchets d’un bout à l’autre de la chaîne. C’est-à-dire de la production de ces futurs déchets, à leur traitement. L’objectif global de la démarche, c’est de diminuer notre impact environnemental. Les enjeux se jouent à plusieurs échelles, dans les instances internationales, nationales, et jusque chez vous … oui oui.

Mais qu’a-t-on à voir là dedans nous direz-vous ? Et bien vous et nous, nous agissons au niveau intermédiaire. En achetant ou n’achetant pas ces produits sur-emballés, à usage unique, non-recyclables, et en triant, en réutilisant ou pas, etc. etc. …

Un exemple tout simple : le fameux sac dont on a tous besoin pour ranger nos courses.

Les petits sacs en plastique non recyclables distribués à gogo dans les grandes surfaces ont perdu leurs lettres de noblesse il y a bien longtemps. C’est bien ! On est tous d’accord là-dessus.

Réduire ses déchets, stop au plastique

Aujourd’hui, ils ont été remplacés par des sacs réutilisables, plus ou moins chers et plus ou moins solides. C’est mieux…

Allons encore plus loin : si à la place du sac en plastique réutilisable à 15cts qu’on ne réutilise jamais parce qu’il est trop fin, moche et qu’on l’oublie toujours à la maison de toute façon, on se mettait tous à avoir toujours un tote bag en tissu sur soi ? Vous voyez où on veut en venir ?

 


ET CONCRÈTEMENT ÇA SE PASSE COMMENT ?


 

Pas de panique Monique. Aller tranquillement vers la réduction des déchets, et même jusqu’au ZD, c’est simple comme bonjour : il suffit de le vouloir.

… EN THÉORIE

Trois choses importantes …

  • Premièrement, on constate quand même que le zéro déchet, c’est une affaire de foyer tout entier.

Un effort à faire à plusieurs, avec son colloc, son conjoint, ses enfants, ses parents. Tout le monde doit s’y coller au moins un peu, sinon gare à la frustration pour celui qui prend les choses avec un minimum de sérieux.

Astuces zero déchets

  • Deuxièmement, force est de constater que tendre vers le ZD sera grandement facilité par un changement de consommation global. Penser global, c’est assurément la clé du succès.

Less is more, consommer moins mais mieux, privilégier les circuits courts. Bref vous avez compris l’idée : au revoir les tranches de saucisson Justin B. en barquette et bonjour le bon sauciflard du marché.

  • Et troisièmement, ne misez pas tout sur le recyclage.

Le recyclage, cela permet de transformer les déchets, c’est une démarche citoyenne et encadrée à laquelle il est primordial de participer. Mais cela ne doit pas être une fin en soi, gardez-le en tête.

… EN PRATIQUE

C’est moins facile qu’il n’y paraît. Parce que souvent, il faut faire face aux ennemis numéros 1 et 2 de la réduction des déchets :

  • La grande distribution
  • Le manque de temps

Réduire ses déchets

En commençant à mettre le nez dans la réduction des déchets, vous allez certainement être frappés de plein de fouet par toutes sortes de contradictions. Celles qu’on vous propose, mais aussi et surtout, les vôtres.

Vous constaterez avec horreur qu’au rayon fruits & légumes du supermarché, le zéro déchet ne s’entend pas vraiment avec le bio. Non. Les haricots verts sont dans une barquette plastique, le concombre est sous cellophane, les avocats sont emballés par deux et les carottes vendues en sac d’1kg.

Vous constaterez également qu’à 21h, après votre journée de travail, ouvrir le sachet de salade est bien plus séduisant que d’éplucher votre laitue, la laver et l’essorer.

Il vous arrivera parfois d’hésiter entre le dentifrice aux plantes sans carton autour, ou le dentifrice 8 en 1 à la menthe qui dégomme bien. Parce que vous en aurez marre de ne pas sentir bon de la bouche après vous être brossé les dents.

Vous serez obligés de vous justifier parfois, à la caisse d’un magasin où on ne comprend pas bien pourquoi vous ne voulez pas de ce sac auquel vous avez droit. Certes, il est en papier, mais tout de même.

 


CE QUE VOUS POUVEZ METTRE EN PLACE TRÈS FACILEMENT


 

Ces choses sont simples comme bonjour, et faciles à tenir dans la durée !

1/ Ayez toujours un tote bag avec vous

En plus c’est à la mode, donc zéro excuse. A chaque passage en caisse, vous économiserez les 15 cts du sac moche. En plus, ça marche aussi pour toutes les autres boutiques.

2/ Utilisez une gourde et une carafe

A raison d’une bouteille d’eau par jour et par personne (soit 14 bouteilles par semaine ou 60 bouteilles par mois dans notre cas), ça fait tout de même de sacrées économies.

3/ Stop au sopalin

Pour Monsieur c’est une sacré barrière psychologique, mais sachez qu’en vrai une éponge et un vieux torchon dédiés au ménage feront très bien l’affaire. Les plus dégourdis d’entre vous pourront même se lancer dans la confection d’un rouleau d’essuie-tout lavable …

4/ Bonjour les cotons lavables

Que vous les achetiez ou que vous les fassiez vous même, les cotons lavables seront toujours plus économiques financièrement et plus écologiques que la tonne de disques jetés à la poubelle tous les mois.

5/ Quand vous le pouvez, évitez le suremballage

Cela s’accompagne très souvent d’une vraie modification de vos habitudes de consommation… Si cela ne vous tente pas vraiment pour le moment, vous pouvez toujours faire un petit effort en n’achetant pas de produits emballés individuellement et groupés par lots par exemple.

6/ Choisissez les bons matériaux !

Une brosse à dents en bambou ou des pailles en inox par exemple.

7/ Installez un autocollant stop pub

Avez vous vraiment besoin de ce 150e flyer pour l’agence immobilière du coin ?

Réduire ses déchets

A très bientôt !
Les Deux du Bazar


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :